Cyrille André – Hors Sol 



Né en 1972 à Tassin-la-Demi-Lune. Vit et travaille à Grenoble et à Marseille.

Pour aller de l’avant et s’affranchir des difficultés quotidiennes, il faut parfois puiser dans nos capacités à rebondir et savoir rester positifs et dynamiques. C’est de cette conviction qu’est né le désir de Cyrille André de travailler sur une nouvelle série de sculptures représentant des personnages dans des attitudes dynamiques. Ainsi pour cette nouvelle exposition chez Pièce Unique, l’artiste a décidé de contourner la limite d’échelle et de poids imposée par l’espace de la galerie en jouant sur le choix des attitudes et aussi de bousculer les codes de la sculpture en accrochant celles-ci aux murs en un pied de nez à la pesanteur.

Les attitudes de ces personnages ainsi que leurs accoutrements (sweats à capuches, shorts, jeans et baskets) font référence aux codes des jeunes des milieux du rap, de la danse hip hop, du skateboard… Ils représentent avant tout une jeunesse qui se joue des règles de la gravité et met à profit une énergie débordante pour pousser toujours plus loin les limites du corps et se réapproprier l’espace public.

Un géant s’est faufilé dans la vitrine de Pièce Unique. Beaucoup trop grand pour cet espace, il se tient accroupi face à la vitrine dans une position d’attente. Accompagné par un jeune chien, ils nous observent avec compassion et douceur. Cette sculpture monumentale, nommée « Témoin », s’inscrit dans la lignée de «Veilleur», 2008 et des deux «Penseur » de 2008 et 2012, devenant la synthèse et l’aboutissement de l’évolution de l’artiste. Elle représente une figure de géant bienveillant qui se met à notre hauteur pour se rapprocher de nous et amorcer un dialogue. Le jeune chien est assis et fait corps avec ce géant, il nous observe lui aussi. Dans le langage alchimique, il est la figure allégorique du sage.

Pour Pièce Unique Variations, l’artiste a imaginé des personnages nommés « Wall runner ». Ils sont figés dans leurs mouvements en contact avec le mur à plus d’un mètre du sol et semblent en apesanteur. Cet ensemble est inspiré du « wall running », pratique qui consiste à prendre de la vitesse en courant afin de poursuivre sa course en grimpant sur un mur et en sautant d’un mur ou d’un toit à un autre. Leur but ? Défier le plus longtemps possible les forces de la gravité.

Représenté depuis 2004 par la Galerie, Cyrille André participe actuellement à la Biennale de Sculpture de Yerres jusqu’au 10 juillet où on pourra voir en même temps la sculpture « Grand Passeur » acquise par la ville en 2012 installée de manière permanente sur le parvis du CEC.




Projet pour « Témoin », 2016

Projet pour « Témoin », 2016

Cyrille André
Résine de polyester et aluminium
Chien : cm 110 x 118 x 53
Personnage : cm 263 x 160 x 155

Drawing Témoin

Drawing Témoin

2016
Pencil on paper
cm 29,5 x 20,5
(CA 117)

Drawing Wall runner 1

Drawing Wall runner 1

2016
Pencil on paper
cm 42,5 x 28,5
CA 118

Drawing Wall runner 2

Drawing Wall runner 2

2016
Pencil on paper
cm 42,5 x 28,5
CA 119

Drawing Wall runner 3

Drawing Wall runner 3

2016
Pencil on paper
cm 42,5 x 28,5
CA 120

Guetteur

Guetteur

2015
Bronze
Ed 5
cm 25 x 10 x 5
CA 121

Témoin

Témoin

2016
Figure in Polyester Resin
cm 263 x 160 x 155
Dog in Aluminium
cm 110 x 118 x 53
CA 113

Wall Runner 1

Wall Runner 1

2016
Polyester Resin
cm 180 x 125 x 96
CA 114

Wall Runner 2

Wall Runner 2

2016
Polyester Resin
cm 170 x 142 x 110
CA 115

Wall Runner 3

Wall Runner 3

2016
Bronze
Ed 8
cm 30 x 26 x 18
CA 116