Pensamiento Visual



Lázaro Saavedra (La Havane, 1964), transcende toutes les vagues de l’art cubain des années 80 à nos jours. Son oeuvre démontre tout autant la désinvolture d’un étudiant en art fraîchement diplômé que toute la maturité d’un artiste confirmé. Chroniqueur, iconoclaste irrévérencieux, humoriste, Lázaro Saavedra échappe à toute étiquette, même si certains critiques de sa génération aiment à le qualifier de philosophe « urbain ou populaire ».

Pour sa thèse de licence, Saavedra a écrit : « J’évolue au sein de deux espaces : l’un est le monde de la rue, l’autre celui de l’art. Conceptuellement et formellement, je me suis toujours battu pour retrouver la rue dans l’art et l’art dans la rue ». Le travail de l’artiste ne cesse de questionner la pratique artistique et son éthique ainsi que les contradictions du contexte politique et social cubain. Lázaro Saavedra est un artiste qui prend plaisir à donner forme à ses pensées subversives et ironiques. Sans complaisance, il cherche à déclencher une prise de conscience collective. Derrière l’apparente légèreté de certaines de ses oeuvres, nombreuses sont les subtilités et nuances sémantiques qui ne sont perceptibles que par des yeux scrupuleux. Une autre facette de sa poétique est évoquée dans une vidéo tournée avant sa participation au Pavillon de Cuba à la Biennale de Venise de 2013. L’artiste confronté à lui-même, en pleine crise de désillusion vis-à-vis de l’art, confesse à son autre « moi » qu’il n’a vendu ni au MoMA, ni participé à la Biennale de Venise.

Dans son exposition Pensamiento visual, Saavedra propose un parcours transversal de toutes ses pratiques. Outre une sélection de vidéos, peintures et installations récentes, l’artiste présente ses premières caricatures: la série Añejo 27 avec des oeuvres iconiques comme S/T,1988, une nature morte intitulée « El arte arma de lucha » [L’art arme de lutte] , ou encore Detector de ideologías [Détecteur d’idéologies], 1989, un appareil interactif évaluant le niveau de « divergence idéologique » de celui qui l’active.

S’agissant de la première exposition personnelle en galerie de Lázaro Saavedra en France, Pensamiento Visual offre surtout l’occasion à l’artiste de présenter pour la première fois des oeuvres majeures de son travail en dehors de Cuba.

D’après un texte de Direlia Lazo



A veces prefiero callar

A veces prefiero callar

LAZARO SAAVEDRA
2008
video
00’54’’
Courtesy de l’artiste et de la galerie GP & N Vallois, Paris

El que no sabe es como el que no ve

El que no sabe es como el que no ve

LAZARO SAAVEDRA
2006
video
01’27’’
Courtesy de l’artiste et de la galerie GP & N Vallois, Paris

Relacion Profesional

Relacion Profesional

LAZARO SAAVEDRA
2008
video
00’44’’
Courtesy de l’artiste et de la galerie GP & N Vallois, Paris